Les CRAUP – Des professionnels qui s’agitent dans l’effervescence du Grand Paris

Pedro Gomes, enseignant-chercheur au sein du Groupe ESPI, a co-écrit avec Hélène Dang Vu, maître de conférences à l’École d’urbanisme de Paris, un article qui vient de paraître dans Les Cahiers de la recherche architecturale, urbaine et paysagère (CRAUP).

L’article de Pedro Gomes et d’Hélène Dang Vu, « Des professionnels qui s’agitent dans l’effervescence du Grand Paris », s’intègre dans la rubrique « Actualités de la recherche » des CRAUP. Il s’agit d’une rubrique à flux continu coordonnée par Gauthier Bolle (ENSA Strasbourg), Enrico Chapel (ENSA Toulouse) et Andrea Urlberger (ENSA Toulouse).

Les travaux du Grand Paris représentent une profonde mutation territoriale, mais qu’en est-il des acteurs de l’aménagement, de l’évolution de leurs compétences et de leurs pratiques professionnelles ? C’est à ces questions, cruciales pour une école qui forme aux métiers de l’immobilier de demain, que tentent de répondre Pedro Gomes et Hélène Dang Vu sur la base d’interviews réalisées auprès de cadres de direction. Cette étude développe une réflexion menée au sein de la chaire Aménager le Grand Paris, qui a notamment abouti à la diffusion d’un webdocumentaire qui dresse « un panorama des professionnels de l’urbanisme ». Le blog ESPI2R a publié un post sur cet incontournable outil pédagogique, où vous retrouverez le détail des compétences et de la typologie de professionnels identifiée, sur lesquels ils reviennent très précisément dans cet article.

Pedro Gomes et Hélène Dang Vu concluent en nuançant l’ampleur des transformations professionnelles en cours dans le Grand paris, dans la mesure où celles-ci ne sont pas « radicales », même si de nouveaux acteurs émergent. Ces mutations s’inscrivent plutôt dans une évolution continue : « pour l’essentiel, ce sont des professionnels qui accompagnent les incertitudes toujours plus grandes quant aux rôles des uns et des autres dans le système de production et qui racontent in fine des recoupements de plus en plus fréquents des périmètres de responsabilités et d’actions entre acteurs publics et privés, entre maîtrises d’ouvrage et maîtrises d’œuvre, toujours un peu plus en amont ou un peu plus en aval » (§ 45).

En savoir plus

Photographie de couverture : © Canva.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search